Me suivre sur Facebook

Essai 9 (4/13) : " Etre Coach Sportif " Journal de bord d’un mordu de course à pied


 

le repos et la récupération, sont les clefs d’une partie de la réussite !

Depuis le 7 Septembre dernier, je ne m’étais pas accordé une seule journée de repos. C’est vous dire très exactement, une journée sans aller courir, une journée sans faire quelque chose qui ressemble à un footing ou à du sport. Une journée de répit pour l’organisme, c’est bon pour le corps.

Le fameux repos, celui que l’on a tous un jour un peu négligé et plus particulièrement le sommeil, sont deux particularités indissociables favorisant le maintien de l’équilibre de l’organisme.

Il est primordial pour quiconque de bien dormir, de bien respecter son cycle de sommeil, de bien se reposer, pour être en forme et surtout opérationnel en toutes circonstances, si vous êtes comme moi, un véritable compétiteur né, pour faire du sport et bien plus encore ...

Toutes les études nous montrent, qu’il est nécessaire de bien dormir, les dernières recherches dans ce domaine et nous démontrent que l’impact du sommeil peut-être décisif sur la santé et sur l’équilibre personnel de chacun d’entre nous, qui que nous soyons et quelque soit notre niveau en matière de sport.

Il est selon les sujets, primordial pour chaque individu, de dormir dans un sommeil profond, voire très profond. Ceci afin de permettre à l’organisme de récupérer de la fatigue physique d’une journée normale, du réveil au coucher. Qu’elle soit de nature sportive, d’ordre professionnelle ou familiale, la règle du sommeil est la même et s’applique pour tout le monde de la même façon, car la nuit est faite pour dormir.

Ainsi tous les muscles du corps se relâches, la respiration devient de plus en plus lente, le cerveau humain ne perçoit plus rien pendant cette étape de sommeil profond. Dans une bonne nuit, il faut compter 4 à 5 cycles d’une durée de 90 minutes environ, chacun auront pour rôle de reconstituer vos forces et ainsi de suite.

Il est déjà 1h30 du matin, ma nuit est déjà bien entamée et une fois de plus je n’ai pas vue le temps passé. Parce que je suis très occupé à vous écrire ces quelques lignes. Je vais donc aller me coucher à présent, car j’en ai besoin tout comme vous, besoin de dormir aussi la nuit.

Je vais donc m’en aller chercher ce sommeil néanmoins très précieux et indispensable, si je veux être comme vous demain matin, et surtout, dimanche prochain au départ du 7 kms de la Coulée Verte, en très grande forme ...